background img

Comment calculer le prix de votre assurance habitation ?

Il est très important de souscrire à une assurance habitation, car elle se chargera de couvrir vos biens déclarés en cas de sinistre. Si un incendie, un cambriolage ou une inondation survient, vous serez alors remboursé. Cependant, le coût d’une assurance dépend de plusieurs paramètres. Comment faire pour estimer le montant d’une assurance habitation ? La réponse dans cet article.

Le profil de l’assuré

La première des choses lors de la détermination du prix de l’assurance habitation est la situation de l’assuré. Le coût de l’assurance variera selon qu’il est :

A lire aussi : Comment investir 1000 euros ?

  • locataire d’un emplacement meublé ou non ;
  • propriétaire non occupant ou occupant ;
  • copropriétaire ;
  • dans une résidence principale ou secondaire ;
  • résident d’un logement de fonction, etc.

C’est ainsi que les garanties proposées s’adaptent aux spécificités de chaque habitation. Vous pouvez alors avoir la même maison que votre voisin, sans toutefois avoir le même montant d’assurance.

De plus, le coût de l’assurance prend en compte le nombre de sinistres précédents, une donnée fondamentale pour les compagnies.

A découvrir également : Comment acheter en avion ?

Le capital mobilier de l’assuré

Lorsque vous souscrivez à une assurance habitation, l’assureur vous exigera le montant du capital de votre immeuble. En d’autres termes, il appartient au souscripteur de déterminer la valeur de tous les biens qui meublent sa concession. Vous devez alors prendre en compte les meubles, l’électroménager, les éléments de décoration, les vêtements, tous les appareils, les objets de valeurs, et bien d’autres.

L’assuré lui-même doit alors estimer le coût de ces biens et les transmettre à sa compagnie. Cette étape est capitale, car en cas de sinistre, vous serez indemnisé à la juste estimation de ces meubles. Bien évidemment, plus vous avez de biens, plus leur estimation grimpe et votre cotisation augmente.

Il est donc important de faire une estimation franche de vos biens à assurer. Si vous avez conservé les factures, vous vous en servez et additionnez tout à la fin pour obtenir la somme totale. Au cas contraire, l’assureur peut vous aider à estimer la valeur de vos biens au plus juste prix.

Vous pouvez également faire face à une difficulté de valorisation. En effet, certains biens perdent de la valeur avec le temps, tandis que d’autres en gagnent. C’est le cas par exemple des objets d’antiquité, des bijoux ou des meubles précieux. Dans ces cas, il est fortement recommandé de faire appel à un expert pouvant fournir une estimation fiable.

Les caractéristiques du logement

Plusieurs critères de votre logement sont également pris en compte pour déterminer le prix de l’assurance :

  • La nature du logement : si vous habitez dans une maison, un appartement, voire un château, le prix de l’assurance habitation ne sera pas le même. Il n’est pas exclu que vous ayez une maison avec des dépendances. Ou encore avec des équipements comme une piscine, un garage. Ces éléments en plus imposent des garanties complémentaires.
  • La surface : il est tout à fait logique que la superficie de votre habitation influence le prix de votre assurance habitation. Plus le logement s’étend sur une grande superficie, plus le risque à couvrir est grand et le montant de l’assurance également.
  • L’étage : si vous avez un appartement à assurer et qu’il est situé à l’étage, ce paramètre est pris en compte par les compagnies. En effet, certaines zones sont sujettes à plus de dangers comme les inondations, les cambriolages, la sismicité, les tempêtes, etc. Par exemple, au rez-de-chaussée, les risques d’inondations et de cambriolages sont très élevés. Les habitants du haut par contre, sont plus exposés à des infiltrations d’eau.
  • La zone géographique : le prix de l’assurance peut également varier en fonction de la situation du logement. En effet, selon que vous êtes en campagne, en ville ou dans une zone dangereuse, les risques peuvent varier. Sont prises en compte ici les catastrophes naturelles à l’instar d’une inondation pour les maisons situées dans les villes côtières ou en bordures d’un fleuve à risque, les risques humains comme les cambriolages récurrents…
  • Un autre paramètre qui impacte majoritairement le coût de l’assurance habitation est l’année de construction. En effet, plus un logement est âgé, plus les dangers sont imminents, car les normes de construction évoluent.

Voici ainsi présentés les paramètres à prendre en compte pour déterminer le coût d’une assurance habitation. Si vous rencontrez un problème, vous pouvez vous rapprocher de votre assureur.

Catégories de l'article :
Immo