background img

Quel chauffage electrique choisir pour reduire sa consommation d’electricite ?

L’énergie est un poste de dépense important pour tous les foyers français et ce, quelle que soit la solution que l’on ait choisie pour se chauffer. En effet, le chauffage tient une place très importante si l’on fait le détail de notre consommation électrique. Car, quand bien même l’électricité ne représente pas le mode d’alimentation principal de notre système de chauffage, elle intervient malgré tout dans le fonctionnement de celui-ci.

Pour ce qui est du chauffage « tout électrique », de très nombreux progrès ont été faits et il est, de nos jours, bien éloigné de ce qu’il a pu être. En effet, les radiateurs électriques disposent aujourd’hui d’une technologie qui à la fois réduit leur consommation, tout en offrant une bien meilleure diffusion de la chaleur produite au sein de vos pièces. Cela reste ainsi une solution à étudier si votre équipement commence à être daté. Il y a en effet fort à parier qu’un simple changement de matériel change beaucoup de choses pour vous.

A découvrir également : Comment laver un diffuseur ?

Des radiateurs plus performants

Afin de diminuer sa consommation d’électricité, il convient avant tout de bien choisir son équipement. Comme nous l’évoquions en introduction, les radiateurs d’aujourd’hui n’ont pour ainsi dire plus rien à voir avec ce qu’ils ont pu être par le passé, s’avérant même pour certains d’entre eux très peu gourmands en énergie.

A lire aussi : Où entreposer les robots culinaires ?

Le convecteur

Le principe de la convection est de chauffer l’air ambiant à l’aide d’une ou de plusieurs résistances électriques. Un peu dépassé de nos jours, ce type de chauffage bénéficie malgré tout d’une nette amélioration en termes de consommation. Il est cependant à réserver aux pièces de petite taille ou encore aux pièces peu utilisées. 

Le panneau rayonnant

Ce type de radiateur, que l’on appelle aussi radiant, associe deux principes de fonctionnement : la convection, ainsi que le rayonnement par infrarouges. Ce n’est pas l’air à proprement parler qu’il chauffe, mais tout l’environnement, murs, sol, plafonds. Et ce sont ces derniers qui vont communiquer leur chaleur à l’air contenu dans la pièce. Cela offre une chaleur des plus agréables, car très homogène. Il convient pour cela d’installer un nombre de radiateurs compatible avec le volume de la pièce.

Le radiateur à inertie

Le radiateur à inertie porte bien son nom dans la mesure où il continue de chauffer même après avoir été éteint. Il en existe deux principaux types selon l’élément que leur résistance contribue à chauffer :

  • de l’eau ou de l’huile pour le radiateur à inertie fluide
  • de la fonte, de la brique réfractaire, etc, pour le radiateur à inertie sèche

Ce mode de chauffage est un peu plus long à la mise en route, mais peut bénéficier d’un programmateur ou encore d’un système de pilotage à distance qui permet de pallier ce petit souci.

Quel que soit le choix que vous ferez, les économies réalisées seront encore plus conséquentes si vous mettez en place quelques gestes simples au quotidien comme, par exemple, ne pas surchauffer, et surtout, veiller à ce que l’isolation de votre logement soit de première qualité.

Catégories de l'article :
Equipement