background img

Comment construire un logement neuf à énergie zéro ?

Il n’y a rien de mieux que d’investir dans un logement neuf pour pouvoir maîtriser la consommation en énergie. La construction des nouveaux bâtiments neufs doit suivre une règlementation depuis 2021.

Prenons par exemple la mise en place de la RE2020 ou Règlementation Environnementale 2020. Le but de ses manœuvres est de diminuer l’impact carbone des nouveaux bâtiments ainsi que d’améliorer la performance énergétique.

A lire en complément : Comment éliminer la rouille de l'acier galvanisé ?

Si vous envisagez de vous investir dans la construction d’un logement neuf, optez pour celui qui est à énergie zéro.

La règlementation pour une construction neuve respectueuse de l’environnement

A part la règlementation thermique RT 2012, la Règlementation Environnementale 2020 est la nouvelle loi qui gère la construction pour éviter les maisons énergivores.

A lire également : Comment le polypropylène est-il nettoyé ?

Si les bâtiments ont été initialement obligés d’être à «basse consommation», aujourd’hui, il est recommandé de se tourner vers les bâtiments à « énergie zéro».

Ce qui veut dire que la production d’énergie doit être plus élevée que la consommation. Que la maison soit individuelle, collective ou dans le secteur tertiaire, le respect de cette règlementation est de rigueur.

La RE 2020 poursuit trois grandes lignent en termes d’objectif. D’abord, les bâtiments doivent consommer moins et utiliser des énergies moins carbonées.

Ceux qui n’ont pas encore été construits suivant ces normes doivent entamer une transition progressive dans le but d’avoir des constructions bas-carbone.

Notons qu’il est indispensable d’utiliser du bois ou des matériaux biosourcés dans la construction. Et enfin, les occupants du bâtiment doivent être dans le confort quelle que soit la température à l’extérieur.

L’utilisation des énergies renouvelables

D’ici la fin de cette année, l’obtention d’un permis de construire est conditionnée par le type de chauffage utilisé dans la maison. Le chauffage au gaz ne sera plus autorisé dans les constructions de logements individuels neufs. Cette règlementation s’appliquera également pour les logements collectifs neufs à partir de 2024.

Pour ce qui est du fioul, les chaudières qui fonctionnent au fioul domestique ou au charbon ne peuvent plus être installées dans les constructions neuves depuis le 01er Janvier 2022.

A la place de ces systèmes de chauffage, il est recommandé de se tourner vers des énergies renouvelables. Un logement neuf à zéro énergie  pourra alors se chauffer par l’intermédiaire des pompes à chaleurs, des panneaux solaires ou photovoltaïques ou encore d’autres systèmes écologiques.

En respectant ces normes, les logements pourront être certifiés par des labels. Parmi les plus convoités, il y a le label BEPOS pour les Bâtiments à énergie positive.

Réalisation des constructions avec des matériaux biosourcés

Les logements neufs à zéro énergie doivent être construits avec des matériaux biosourcés. Ceux-ci pourraient être des structures en bois, du parquet, du bardage ou du lambris.

Les matériaux isolants suivent également ce concept en adoptant les matières comme le liège, le chanvre, les fibres de bois ou la cellulose.

Dès la construction, il est fondamental de se soucier de l’impact carbone du logement sur l’environnement. Pour que vous puissiez réduire ces impacts, vous devez passer par le calcul des impacts environnementaux de tous les matériaux que vous avez choisis pour votre logement.

Cela pourra se faire à l’aide de l’analyse de cycle de vie ou ACV. Cette dernière va prendre en compte le stockage carbone de chaque matériau dès la construction du bâtiment jusqu’à sa démolition.

Cette prescription est mise en place pour atteindre l’objectif visant à baisser de 30 à 40% les émissions carbone de la construction à l’horizon de 2030. Rappelons que ceci est valable que le bâtiment soit individuel ou collectif.

L’isolation dans la construction d’un logement neuf à zéro énergie

Dans une maison zéro énergie, la consommation d’énergie devra être limitée au maximum. Cela pourra concerner le chauffage et le refroidissement des pièces.

La production d’eau chaude sanitaire  ainsi que le fonctionnement des appareils électroménagers sont également concernés. Il en est de même pour les luminaires.

Mais ce contrôle ne pourra se faire qu’avec une isolation thermique performante. Le système de ventilation doit également être de qualité. Lorsque ces conditions sont réunies, les habitants n’auront pas besoin d’utiliser les appareils de chauffage et de climatisation.

Pour l’isolation des murs, il est mieux de s’y prendre par l’extérieur en l’enveloppant dans une coque. Le sol et le plafond pourront être doublés par des matériaux qui présentent une forte inertie thermique.

Vous pouvez ensuite introduire des matériaux isolants comme la laine, la ouate de cellulose ou du chanvre. L’isolation des combles ne doit pas non plus être négligée pour éviter l’apparition des ponts thermiques.

Ces mesures doivent être accompagnées par des solutions passives. Prenons par exemple l’orientation du bâtiment, l’installation de puits climatiques ou encore la protection naturelle contre le soleil.

Pour être sûr de respecter toutes les principes d’un logement neuf à zéro énergie, il est mieux de se faire accompagner par un professionnel.

Catégories de l'article :
Maison