background img

Connaître les normes et classements du carrelage extérieur

Choisir le bon carrelage extérieur est essentiel pour garantir la durabilité, l’esthétique et la sécurité de vos espaces extérieurs. Pour cela, il convient de se familiariser avec les différentes normes et classements qui régissent ce type de revêtement.

Comprendre les normes françaises et européennes pour le carrelage

Tout d’abord, il est nécessaire de connaître les principaux normes et classements du carrelage extérieur :

A lire également : Comment choisir la bonne baguette pour votre carrelage ?

Nf upec (norme française)

La classification NF UPEC évalue la résistance et la longévité des revêtements de sol. Les lettres « U », « P », « E » et « C » correspondent respectivement à :

  • U : Usure (résistance à l’abrasion par passage)
  • P : Poinçonnement (résistance mécanique aux chocs et pressions)
  • E : Eau (résistance aux milieux humides et tâches d’humidité)
  • C : Chimi-résistance (réaction face aux agents chimiques et produits d’entretien)

Chacune de ces catégories reçoit une note allant de 0 à 4 (plus la note est élevée, meilleure est la performance du produit). Ainsi, un carrelage UPEC 3-3-2-1 offre une bonne résistance à l’usure et au poinçonnement, une protection correcte contre l’eau et une faible chimi-résistance.

A découvrir également : Les étapes essentielles pour donner un coup de neuf à votre cuisine

Certification pei (classement européen)

La norme européenne PEI classe les carreaux de céramique selon leur résistance à l’abrasion et possède cinq niveaux :

  • PEI 1 : Faible résistance à l’abrasion, convient pour les zones à très faible trafic et sans chaussures (salles de bain privées).
  • PEI 2 : Résistance modérée à l’abrasion, adaptée aux zones avec peu de trafic comme les chambres et les salles de bain.
  • PEI 3 : Bonne résistance à l’abrasion, convenant aux espaces de vie tels que le salon, la salle à manger ou la cuisine.
  • PEI 4 : Très bonne résistance à l’abrasion, adaptée aux couloirs, entrées et autres zones à fort passage.
  • PEI 5 : Excellente résistance à l’abrasion, idéale pour les zones soumises à un trafic intense comme les terrasses, allées et piscines.

Pour les carrelages extérieurs, il est préférable d’opter pour des produits classés PEI 4 ou 5, afin de garantir une résistance optimale aux passages répétés et aux intempéries.

Choisir le bon carrelage extérieur en fonction du classement et des normes

Au-delà des normes et certifications, il existe d’autres critères à prendre en compte pour bien choisir son carrelage extérieur :

L’adhérence et la sécurité

Pour éviter les accidents, il est essentiel de sélectionner un revêtement avec une bonne adhérence, surtout dans les zones humides ou en extérieur. On distingue généralement trois niveaux de glissance, allant de R9 (faible adhérence) à R11 (très bonne adhérence). Pour les terrasses et plages de piscine, il est recommandé d’utiliser un carrelage avec un classement d’au moins R10.

La résistance au gel et aux écarts thermiques

Les carreaux utilisés en extérieur doivent être résistants aux variations de température, notamment au gel et au dégel. Les produits marqués comme « résistant au gel » sont conçus pour répondre à ces contraintes. Il est également important de vérifier leur comportement face aux écarts thermiques, qui peuvent provoquer des microfissures ou des décollements.

Le choix des matériaux

En ce qui concerne les matériaux, plusieurs options se présentent :

  • Le grès cérame émaillé : offrant un large choix de teintes et de motifs, il est apprécié pour sa polyvalence et sa facilité d’entretien. Les carreaux UPEC A1 ou A2 constituent des options adaptées à l’usage extérieur.
  • Le grès cérame pleine masse : constitué d’une seule matière aux propriétés techniques très similaires à celles du grès émaillé, il se distingue par une résistance accrue aux chocs mécaniques et aux rayures (UPEC B1 ou B2 recommandé).
  • La pierre naturelle : élégante et intemporelle, elle apporte charme et authenticité aux espaces extérieurs. Toutefois, elle exige un entretien régulier et peut être plus coûteuse que les autres revêtements.

Budget et pose : deux facteurs à considérer pour votre projet de carrelage extérieur

Outre les aspects techniques, le prix et la mise en œuvre sont également des éléments déterminants dans votre choix de carrelage :

Le budget

Les tarifs des carrelages varient en fonction des matériaux, des finitions et de la qualité du produit. Il convient donc de comparer les offres et de définir un budget réaliste pour s’assurer de choisir un revêtement adapté à vos contraintes financières.

La pose

Pour une installation réussie, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel expérimenté. Néanmoins, si vous souhaitez réaliser la pose vous-même, n’oubliez pas de vous informer sur les différentes techniques de mise en œuvre (pose collée, pose scellée, etc.) et de prendre en compte les caractéristiques spécifiques du produit choisi.

En somme, bien connaître les normes et classements du carrelage extérieur est primordial pour faire un choix éclairé et garantir la durabilité ainsi que l’esthétique de vos revêtements. Prenez le temps de comparer les produits, d’étudier les certifications et de considérer les critères tels que l’adhérence, la résistance au gel, ou encore le budget et la pose. Ainsi, vous serez certain de profiter pleinement de vos espaces extérieurs, en toute sécurité et avec style.

Catégories de l'article :
Travaux