background img

Quand et comment tailler ? Ce qu’il faut savoir sur la taille des plantes

Quand et comment tailler Ce qu'il faut savoir sur la taille des plantes

Si certains passionnés de jardinage n’hésitent pas à recourir au sécateur, il peut parfois s’avérer intimidant de tailler une plante ou bien un arbuste auquel on tient beaucoup. De là à utiliser une tronçonneuse et bien une scie afin de diminuer soi-même un arbre… La meilleure disposition à prendre pour faire plus de bien que de mal à votre arbre consiste à s’informer et à consulter les périodes, techniques et méthodes de taille adéquates. Si vous avez la main verte, alors voici tout ce qu’il faut savoir sur la taille des plantes.

Les arbres et plantes à tailler

Même si on peut tailler toutes les espèces de plantes, toutes n’ont pas forcément besoin de l’être.

A voir aussi : Amenager sa terrasse sans l’encombrer : quelles sont les options ?

Les arbustes à fleurs : lilas, forsythias, rosiers… On les coupe souvent après la floraison (une fois au moins), afin de leur donner la possibilité de reformer de belles fleurs sur de nouvelles tiges l’année à venir.

Les plantes vivaces : elles sont en général taillées à l’automne et au printemps afin d’accélérer le processus de croissance. C’est aussi un moyen de les protéger contre l’humidité en période hivernale.

Lire également : Quand couper les roses sauvages ?

Les arbustes de haie : la taille permet de se conformer à une hauteur acceptable et conserver la forme de la haie. Élaguer les haies une à deux par année leur donne plus d’épaisseur et offre un excellent effet brise-vue.

Les plantes mises en pot : elles doivent être taillées plusieurs fois au cours de l’année, en vue de garder une taille optimale. Cela permet également de leur donner une bonne forme et de faciliter leur enracinement.

Les plantes grimpantes : rosiers, lierre, chèvrefeuilles… Afin d’éviter que celles-ci ne soient encombrantes ou que ces ramifications n’étouffent leur cœur, il est recommandé de les tailler.

Tous les arbustes et arbres : leur taille est utile, que ce soit pour faciliter leur mise en place au moment de la plantation, ou pour contrôler leur forme ainsi que leur croissance.

Les arbres fruitiers, vignes, les plantes aromatiques doivent aussi être taillés.

Les plantes et arbres à ne pas tailler

À l’inverse, il existe des plantes et arbres qui peuvent mal réagir à la taille :

  • Les fougères
  • Les palmiers
  • Les cactées
  • Les orchidées
  • Les adventices etc.

De même, la majeure partie des plantes potagères ne se taillent pas, y compris les plantes aquatiques. Pour les espèces invasives, elles sont éliminées par arrachage.

Quand et comment tailler Ce qu'il faut savoir sur la taille des plantes

Ce qu’il faut connaitre à propos de la taille des arbres et plantes

Il sera bien sûr plus aisé de débuter avec une taille douce ou bien une taille d’entretien : tailler les fleurs fanées, les branches cassées ou le bois mort, mais aussi afin redonner à votre plante une seconde jeunesse. À ce titre, il est déconseillé de tailler un arbre fruitier. Et pour cause, vous risquez, si vous vous y prenez de la mauvaise manière, de compromettre toute une année de récolte.

Comme geste de base de, vous avez la possibilité de couper ce qu’on a tendance à appeler un puits de lumière au niveau de l’arbre. Cette méthode consiste à creuser un trou (couloir) de lumière et d’aération en maintenant les bourgeons orientés vers l’extérieur.

Veillez à ce que votre coupe soit toujours :

  • Propre : désinfectez votre outil de travail avant de l’utiliser sur les arbres ou plantes.
  • Nette : ayez recours à un outil affûté
  • En biais : il faut que l’eau de pluie puisse s’évacuer aisément et ne stagne pas.

Dans le cas où vous n’auriez pas beaucoup de connaissances dans le domaine, vous pouvez sans crainte « nettoyer » les plantes et arbres en arrachant avec précaution les fruits pourris et les fleurs mortes.

De façon générale, il est déconseillé de toucher le tronc ou encore les rameaux principaux des plantes. Si vous remarquez la présence de champignons, de signes de parasites ou de maladie quelconque, coupez immédiatement les zones infectées si elles sont encore localisables et que les parties centrales ne sont pas touchées. Pensez aussi à consulter un professionnel pour connaitre les bons soins à adopter.

À propos de la période de taille

Le calendrier de coupe change suivant votre emplacement géographique, soit le climat et les motifs pour lesquels vous souhaitez effectuer une taille. La meilleure période de taille dépendra du but de celle-ci : ornement, fructification, entretien, régénération, etc.

De façon générale, il est possible de tailler vos durant toute l’année sauf pendant :

  • Les périodes de gel car, gelée et taille ne sont pas du tout compatibles. ! La coupe en hiver est plus supportée dans les pays chauds.
  • Les périodes très humides
  • Les périodes de sécheresse et de canicule
  • Les périodes actives de fructification

Il faut idéalement élaguer durant le repos végétatif entre la chute des feuilles et l’apparition des premiers bourgeons. Pour ce qui est des essences de bois à production de sève abondante, il faut éviter de tailler entre le mois de décembre et le mois d’avril.

La taille durant la saison hivernale est bel et bien possible, sous les climats doux de l’hiver, pour les arbres fruitiers à pépins tels que les poiriers, les pommiers… Alors que les fruitiers à noyaux ne doivent en aucun cas être taillés après la période d’août-septembre.

Catégories de l'article :
Jardin